• Le Laboratoire

    L’approche santé de la nutrition

    en savoir plus
  • EffiNut®

    Le bilan nutritionnel personnalisé

    en savoir plus
  • Nos Produits

    Une gamme formulée spécifiquement à partir du meilleur de la nature

    en savoir plus
  • Santé et Nutrition

    Retrouvez nos conseils nutrition au service de votre santé.

    en savoir plus
  • Sport et Nutrition

    Optimisez vos performances grâce à la nutrition

    en savoir plus

Du microbiote intestinal de la mère au microbiote intestinal du nourrisson via le lait maternel !

Une nouvelle étude présentée à Atlanta le 5 février 2016 au congrès annuel de la société de médecine maternelle et fœtale a montré que le régime alimentaire de la maman a un impact sur le microbiome du lait maternel, le microbiome étant défini comme l’environnement du microbiote (ensemble de bactéries non pathogènes et bénéfiques pour notre organisme).

Le lait maternel contient un microbiote varié qui pourrait coloniser le tractus gastro-intestinal du nourrisson et contribuer ainsi à l’établissement du microbiote intestinal du bébé.

Cette  étude, comportant deux groupes de femmes allaitantes, avait pour but de déterminer si le régime alimentaire de la maman jouait un rôle significatif sur la composition du microbiote du lait maternel. Les chercheurs ont observé des différences considérables suivant le régime alimentaire des mères.

La conclusion de cette étude montre que le microbiome du lait maternel est déterminant pour le microbiome intestinal du nourrisson, et que le régime alimentaire peut ainsi avoir un rôle sur l’instauration du microbiote du bébé.

microbiote-intestinalL’an dernier, au congrès Gut Microbiota for Health à Barcelone, il avait été montré que le microbiote intestinal de la mère avait un impact sur la composition microbienne et la qualité du lait maternel. D’après le Dr Esther Jimenez Quintana, « les bactéries du lait maternel sont adaptées de manière unique pour résider dans les intestins humains et pour avoir une interaction avec nous dès la naissance ».

Même si les mécanismes précis du transfert du microbiote dans le corps n’ont pas été complètement élucidés, certaines études suggèrent un passage du microbiote via la circulation sanguine grâce à des cellules jouant le rôle de transporteurs. Ces bactéries non pathogènes atteindraient finalement la glande mammaire où le lait est produit.

Un bébé consommant environ 800ml de lait maternel par jour pourrait ainsi ingérer entre une centaine de milliers et dix millions de bactéries quotidiennement.

Ainsi le régime alimentaire et le microbiote intestinal maternels jouent un rôle sur la composition du lait maternel en bactéries, qui joue elle-même un rôle sur la mise en place du microbiote du bébé.

Sources :

  • Society for maternal-fetal medicine (SMFM) Annual Meeting (5 février 2016)
  • Gut microbiota for health (14 mars 2015)